Conscience et Renouveau

Conscience et Renouveau

Le Jugement

images.jpg

 

 

Bonjour à tous et à toutes,  belles lumières,

 

Aujourd'hui j'ai décidé d'écrire un article sur un sujet auquel je suis souvent confrontée et que j'ai beaucoup de mal  à  dépasser : le jugement. Je suis sûre que vous êtes ou avez déjà été, vous aussi, face à quelqu'un qui vous a jugé. Chaque fois que je suis jugée ou critiquée par quelqu'un je me sens très en colère et j'ai envie de demander à la personne pour qui elle se prend pour me faire ces reproches. Et puis j'ai compris quelque chose (comme quoi on grandit et on évolue continuellement). Je fais moi aussi ce que je déteste le plus : JE JUGE ! Conformément à la loi d' attraction,  j'attire à moi ce que je fais,  pense ou exprime avec émotion. Alors évidemment, ce sont des petits jugements du genre :"moi j'aurais jamais fait ça ! "," lui il manque un peu d'humanité !" ou encore, le mieux "avant de juger il devrait se regarder !" Tout ça, même dit sans haine ou méchanceté de ma part, c'est un jugement. Nous n'avons pas à juger qui que ce soit.  Qui sommes nous pour faire un chose pareille ? Sommes-nous supérieurs aux autres ? Non. Sommes-nous différents ? Oui. C'est cette différence qui doit nous faire accepter le fait que tout le monde peut vivre sa vie comme il l'entend. Si certains veulent critiquer ou juger c'est leur problème,  pas le votre. Même si c'est vous qui êtes au centre des critiques. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi lorsqu'on nous juge nous réagissons de façon négative, pourquoi bien souvent ça nous affecte ? C'est parce que ça fait "vibrer" quelque chose en nous. On m'a déjà fait des critiques qui ne m'atteignaient pas du tout. C'est parce que ce que l'on me reprochait à ce moment là ne vibrait pas avec mes blessures. Comme je l'ai déjà expliqué, nous venons tous nous incarner sur cette terre pour guérir et dépasser certaines choses et apprendre à se connaître vraiment. Si la critique ou le jugement se porte sur le point qui fait mal à l'intérieur de nous, sur ce que l'on aime pas chez nous, alors on n'accepte pas, on ne peut pas lâcher prise. Et alors là, pire que tout, après avoir dit ses quatre vérités (qui ne sont bien souvent que les nôtres de vérités puisqu'elles se basent sur notre perception des choses) à la personne en face, on ressasse, on y pense (elle est vraiment pas gentille, quelle mauvaise personne pour me dire ça, ça me fait beaucoup de peine...etc... En faisant ça vous alimentez la critique et la mauvaise image que vous avez de vous-même. Je ne vais pas reparler ici de l'image de soi, il suffit de lire mon article sur ce sujet. 

Il faut bien comprendre une chose : plus vous jugez,  plus vous serez jugé. Plus vous maintenez les critiques à votre égard dans votre esprit, plus les gens vous les renverront en plein visage. Il faut éviter de juger car même s'il s'agit de broutilles, c'est toujours un jugement. Les gens font toujours avec les moyens qu'ils ont. Nous faisons tous avec ce que nous sommes et notre propre perception des choses et de la vie. Nous ne savons pas ce que les personnes en face de nous ont traversé ou traversent encore comme épreuves. Car il n'y a personne sur cette terre pour qui la vie est un long fleuve tranquille. Nous avons tous des obstacles de vie qui nous aident à grandir et évoluer. Attention je ne dis pas que nous devons tendre l'autre joue et nous laisser maltraiter moralement ou physiquement. Il faut simplement voir les choses sous un autre angle, avec une conscience plus grande. Nous ne voyons que ce que nos yeux physiques nous laissent voir. Les gens qui "ne nous aiment pas", comme on dit, ou avec qui nous avons des désaccords jouent aussi un rôle dans notre incarnation. Comment savoir quelles sont mes blessures, celles qui sont vraiment enfouies au plus profond de moi (tellement enfouies que même moi je ne m'en rends pas compte, oui oui je vous assure, j'en ai fait l'expérience !) ? On devrait tous être reconnaissant envers les personnes qui nous critiquent même si c'est difficile. Ces personnes nous montrent les parties de nous que nous n'aimons pas. Nos blessures sont en effet nos ombres que nous rejetons et ne voulons surtout pas montrer aux autres par peur de paraître faible. Alors si quelqu'un nous blesse, au lieu de rendre la pareille, acceptons, car il nous renvoie ce que nous pensons de nous-même au plus profond. Acceptons cela. Acceptons que, même si les mots sont sortis d'une autre bouche que la notre, c'est pourtant nous qui les avons attirés. Nous sommes tous reliés ensemble par nos pensées qui sont de l'énergie pure. Ceci a déjà été prouvé scientifiquement. Ainsi les autres nous renvoie simplement ce que nous pensons de nous-même. Pour ma part, j'ai souvent des critiques au sein de mon emploi. Il n'y a pas vraiment de raison à cela, je travaille plutôt bien et je n'ai jamais fait de fautes graves. Oui mais voilà, je pense souvent que je ne fais pas assez bien. C'est MOI qui pense ça et seulement moi car je me suis aperçue que beaucoup de mes pairs reconnaissent mon travail. Mais pas moi. Donc que me renvoie mon reflet dans le miroir (les autres), je suis critiquée sur ma façon de faire mon travail. Et ça m'énerve ! Mais j'ai compris que je ne contemple que ma propre vision de moi-même et cette part de mon être que je n'ai pas encore guérie et acceptée. Et comme il y a toujours une cohérence dans tout sur cette terre, sachez que les personnes qui vous jugent ne voient en vous que ce qu'elles ont en elles. C'est-à-dire que quelqu'un qui émet une critique à votre encontre (comme pour moi au sein de mon activité professionnelle) ne vous montre que ce qu'elle a elle aussi besoin de regarder et d'accepter au fond d'elle. En clair, les blessures sont communes. 

Suite à tout ce que je viens de dire je souhaiterais quand même nuancer mes propos. Il y a pour moi différentes formes de jugement. Je ne reviens pas sur ce que j'ai dit plus haut et je sais que le jugement des autres ou de soi-même laisse de mauvaises vibrations sur nous et ceux que nous jugeons. Mais dans notre vie quotidienne nous avons quand même besoin de jugement que j'appelle plutôt du discernement. Le discernement est une forme de jugement clair et sain contrairement au jugement critique ou médisant. Interdire à sa fille de 8 ans de lire une BD destinée aux adolescents alors que toutes ses copines le font, c'est émettre un jugement face aux préférences de ma fille mais c'est surtout faire preuve de discernement. Ce jugement là est constructif et rempli de bon sens quant à l'éducation que je souhaite donner à mes enfants, mais je n'ai pas émis de jugement envers les parents des copines de ma fille qui lisent ces BD. Chacun perçoit les choses avec sa propre vibration. Si je voyais, par exemple un enfant ou un animal se faire battre violemment, j'interviendrais tout de suite. Oui je juge que la personne qui effectue cet acte ne devrait pas faire ça. Mais avant tout je sais que s'il continue il peut finir par le tuer, donc je fais preuve de bon sens et de discernement face à la situation. Si je lis un article ou un livre de spiritualité avec lequel je ne suis pas d'accord, je n'ai pas besoin de critiquer celui ou celle qui l'a écrit, c'est juste que ce n'est pas ce en quoi je crois. Juger d'une situation qui selon nous peut amener à une conclusion très négative ou ne pas vouloir écouter ou adhérer aux propos de certaines personnes n'est pas juger au sens de critiquer,  médire ou faire du mal gratuitement, c'est discerner ce qui nous fait du bien au plus profond et qui est NOTRE PROPRE VÉRITÉ ; c'est écouter avec quoi nous sommes en accord ou non.

 

Alors, belles âmes, arrêtons nous de juger et de chercher ce que les autres font de mal. Nous ne sommes supérieur à quiconque sur cette terre (ni inférieur d'ailleurs) même si notre mental ou notre ego essaient de nous le faire croire. Apprenons à discerner c'est à dire à évaluer les situations avec notre cœur, sans faire de reproches, à nous-même ou aux autres, sans penser que nous détenons la vérité car chacun a la sienne. Affrontons nos peurs, nos doutes, nos souffrances, sans honte, pour pouvoir avancer et nous élever. C'est parce que nous nous jugeons continuellement et que nous n'avons pas appris à nous aimer pleinement que nous nous pensons parfois démunis face aux obstacles que nous rencontrons. Mais nous sommes bien plus que ce que nous croyons. Alors vivons simplement notre vie dans la joie le plus souvent possible, dans le moment présent et l'acceptation de ce qui vient à nous et que, ne l'oublions jamais, nous avons choisi ou attiré. 

 

 

2015-06-07-21-02-13-1511474579.jpeg

 

 

 

Beaucoup de lumière et d'amour sur vous tous. 

 

 

Prénom - Edited.jpg



07/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres